De l’écoute à la Parole

La lecture biblique dans la doctrine sacrée selon Thomas d’Aquin

Tel est le titre de la thèse présentée et soutenue en Sorbonne, le 5 mai 2015, par le Père Stéphane Loiseau, curé du groupement paroissial de la rive droite de la Seine de 2006 à 2010, en vue de l’obtention du grade de docteur de l’Université Paris-Sorbonne.

Sous la direction de : Ruedi Imbach, professeur, pour l’université Paris IV Sorbonne, du R.P. Gilles Berceville, professeur, pour l’Institut catholique Paris.

Jury : Olivier Boulnois, professeur à l’E.P.H.E.,

Gilbert Dahan, directeur d’études à l’E.P.H.E./ C.N.R.S.,

Adriano Oliva, directeur de la Commission Léonine, C.N.R.S.

Après la présentation de son travail, le candidat a répondu avec brio aux questions des cinq membres du jury qui ont souligné l’intérêt de cette thèse qui porte un regard nouveau sur la lecture biblique, concordance entre bible et philosophie. Nous avons glané quelques remarques parmi tant d’autres : « … ce travail est une contribution d’une qualité remarquable à l’étude biblique…originalité du sujet…rigueur de la méthode… » et le président de conclure « thèse remarquable » d’où vous pouvez déduire sans peine que le candidat a obtenu les félicitations du jury !

Voici le résumé par l’auteur de son travail :

« … Lorsque Thomas d’Aquin lit la Bible comme enseignant à l’université, il entre dans le texte de la même manière que dans les autres textes profanes qu’il commente. Pourtant la lecture biblique est chargée par l’Aquinate d’un rôle particulier dans la doctrine sacrée considérée comme science : c’est par cette lecture qu’une participation à la sagesse de Dieu est acquise, ce qui permet au théologien de forger les principes dont il a besoin pour argumenter scientifiquement. Cela donne un statut particulier au commentaire biblique qui est alors conçu comme un prolongement homogène du texte de l’Écriture où Dieu se révèle.

Le Commentaire de l’évangile de Jean est un bon témoin de cela dans l’œuvre du dominicain. Un modèle de ce chemin intellectuel parcouru par la lecture biblique est la Samaritaine qui écoute le Christ puis l’annonce conduisant les habitants à venir au Christ. Elle écoute les mots humains de Dieu, cherche à les pénétrer, elle peut alors prendre à son tour la parole et transmettre la profondeur de la sagesse qu’elle a découverte… » (Père Stéphane Loiseau)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *