Des images à Menigoute

Qui connaît Ménigoute ? On est très peu nombreux… et pourtant, cette petite commune de huit cents habitants à mi-chemin entre Poitiers et Niort, a su se rendre célèbre en montant depuis trente-sept ans un festival international du film ornithologique (FIFO) qui accueille entre 25 000 et 30 000 visiteurs tous les ans, pendant cinq jours. Les objectifs de ce festival sont ambitieux :

  • « promouvoir les films documentaires animaliers, supports privilégiés de sensibilisation à la nature et au développement durable,
  • encourager les initiatives qui vont dans le sens d’une meilleure connaissance de la nature et du respect de l’environnement,
  • être un lieu de dialogue et de contribution aux choix de politiques environnementales,
  • favoriser la rencontre entre les différents publics et les professionnels du cinéma animalier. »

Fin octobre, durant six jours, des activités variées sur le thème de la nature sont donc proposées aux publics de tous âges : expositions, conférences, sorties, forums, projections de films. Côté sorties, vous pouvez découvrir un certain nombre de réserves voisines comme la réserve naturelle nationale de Lilleau des Niges sur l’île de Ré (départ 7 h du matin…) ou encore, plus insolite, la réserve naturelle nationale du Pinail, à côté de Poitiers, un territoire criblé de mares, vestiges des extractions des meules de meunier dans un autre temps et où s’épanouissent une faune et une flore uniques, menacées toutefois par la raréfaction des pluies ces dernières années. Côté expositions, les différents espaces du village sont exploités pour y découvrir de magnifiques photos animalières. Côté conférences et forums, des spécialistes viennent présenter les problématiques actuelles comme par exemple Francis Hallé, spécialiste des forêts primaires et grand défenseur de la flore, qui milite pour recréer une forêt primaire en Europe. Une grande place est aussi faite aux acteurs locaux, artisans, artistes ou associations comme «Vienne nature ». Mais le clou du festival, c’est le nombre impressionnant de films animaliers projetés toute la journée, qui sont tous plus magnifiques les uns que les autres. Difficile de les citer tous mais le grand prix du festival a été attribué à « Leopard Legacy » de Will et Lianne Steenkamp… Si vous avez l’occasion de le voir, c’est un bijou !

Enfin, un élément de réponse à la question : « comment font-ils ? ». Outre les nombreux bénévoles de Ménigoute, des environs mais aussi de toute l’Europe, Ménigoute a crée en 2004, une formation unique en Europe, l’Iffcam – Institut Francophone de Formation au Cinéma Animalier de Ménigoute – qui propose, en partenariat avec l’Université de La Rochelle, des formations diplômantes de réalisateur de documentaires animaliers et de photographe de nature et environnement. L’école est aussi ouverte à tous les professionnels et passionnés qui souhaitent développer leurs compétences en prise d’images « nature ». Les étudiants participent au festival et ne sont pas en reste côté qualité et des ateliers photo sont également proposés dans leurs locaux.

Pour les amateurs de nature et de belles images, rendez-vous donc à Ménigoute en 2022 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.