Editorial de mars 2015: Lumière dans nos vies

Lorsque nous parlons d’illumination, beaucoup de choses peuvent surgir en nous. Cela peut être Noël et nos villes, nos vitrines, voire nos maisons qui bénéficient alors de feux étincelants. De façon plus triviale, on pourra aussi penser à certaines personnes qui nous semblent souffrir de troubles psychiques. Et ne pense-t-on pas que nous, ou quelqu’un d’autre, s’écriant « eurêka », tel un Archimède plongeant dans sa baignoire, aurait alors vécu une véritable illumination ?

Pour le chrétien, bien sûr, l’illumination renvoie au baptême, passage de la mort à la vie, des ténèbres à la lumière, baptême qui fait de lui un « enfant de lumière », un disciple du Christ qui dit de lui-même qu’il est « lumière du monde ». Et c’est ainsi que la fête de Pâques a aussi quelque chose à voir avec la lumière et ce pas seulement parce que nous serions en train de sortir de l’hiver pour retrouver le printemps et des jours plus longs. En effet, la liturgie de la veillée pascale commence dans le noir, dans la nuit pour, progressivement, entrer dans la lumière, symbole de vie.

A chacun je souhaite, en ce mois de mars, de bénéficier d’illuminations nombreuses pouvant profiter au bien de tous, en attendant, le mois prochain, de fêter Pâques !

Père Patrick Fournier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *