Editorial octobre 2014: c’est reparti

Après une période estivale qui met les activités au repos, chacun, à sa façon, a fait sa rentrée : “ nous voici repartis pour une année ”.

Il y a différentes manières d’entendre cette phrase ; pour les uns, cela sera le ton blasé, teinté d’un rien de fatalisme ; pour d’autres, c’est peut-être la lassitude qui cherchera à se manifester, tant nous avons tendance à entendre dans le préfixe “ re ” une trace d’éternel retour. Pourquoi ne pas choisir plutôt la confiance et l’espérance ? Cela veut dire alors partir à nouveau, enrichis de nos rencontres, de nos découvertes, de temps de pause qui nous ont permis de lever les yeux vers d’autres horizons, de rester ouverts à des perspectives jusqu’alors ignorées, d’être désireux de faire des projets.

Chaque matin peut être une chance de rencontre si nous acceptons d’ouvrir les yeux sur tout ce qui nous entoure. Bien sûr, nous voyons, nous entendons des choses qui nous font mal, comme les guerres, la haine du prochain, les violences, mais nous pouvons également être témoins des belles choses qui adviennent autour de nous ou dans le monde. Ne nous focalisons pas sur ce qui va mal, regardons plutôt tout ce qui nous fait grandir en humanité, toutes les belles fleurs qui poussent autour de nous : gestes d’amour, de pardon, de réconciliation, d’aides réciproques, etc.

A tous les lecteurs, je souhaite donc une belle et bonne rentrée remplie de paix et d’espérance.

 

P. Patrick Fournier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *