JEAN-LUC GRIS, maire de Gaillon

Les Gaillonnais ont choisi de faire à nouveau confiance à Jean-Luc Gris ; il repart pour un nouveau mandat avec une équipe renouvelée et la tête encore bien remplie de projets pour le village, écoutons le…

Bonjour M. le maire, merci de recevoir « Les Echos » ; vous venez d’être réélu, d’abord, avez-vous le sentiment d’avoir réussi, pendant ces six années, à mettre en place ce que vous aviez projeté ?

Même si nous avons réalisé pas mal de choses, en particulier en ce qui concerne la voirie, la culture et les loisirs, il serait prétentieux de déclarer que nous avons finalisé tous nos projets et il reste encore à faire. Beaucoup d’entre eux demandent du temps et nous avons utilisé ce premier mandat pour des études qui vont nous être bien utiles pour ces prochaines années. Je pense par exemple à la faisabilité d’un commerce multiservices dans les locaux de l’ancienne école sur la place centrale du village ou encore à la restauration de l’église.

En tous les cas, ce premier mandat effectué avec une équipe très soudée, y compris avec les conseillers élus dans la liste d’opposition et volontaire, m’a permis de prendre pleinement la mesure du rôle d’un maire : contacts, dialogues, écoute, management d’une équipe en tenant compte de toutes les opinions, c’est un travail exaltant !

Je pense aussi que cette première expérience va me permettre maintenant de gagner du temps.

Le conseil municipal a été en partie renouvelé, pouvez-vous nous le présenter ?

Effectivement, il ne reste que cinq membres du conseil sortant, mais les nouveaux sont eux aussi animés d’une réelle volonté de rendre service à la commune et je ne doute pas de leur engagement. Nous avons essayé dans ce nouveau conseil, comme dans l’équipe précédente, de respecter une certaine diversité, je crois que nous avons assez bien réussi. Le premier adjoint, Gilbert Vinter, occupait cette place dans l’exercice précédent. Il a effectué plusieurs mandats et son expérience, son sérieux et sa compétence sont et seront précieux au sein du conseil. Jean-Pierre Le Tellier, qui était déjà dans l’équipe de l’ancien maire Claude Durand et conseiller municipal lors de la précédente mandature, connaît lui aussi tous les rouages et fonctionnements du conseil ; il va beaucoup nous apporter. Gérard Trou faisait partie lui aussi du conseil sortant, agriculteur dans le village ; sa connaissance de l’histoire locale est une vraie mine d’or. Enfin, la « petite » nouvelle, puisque c’est sa première participation au conseil municipal, Marie-Christine Dubernard, secrétaire médicale, a une bonne expérience de la vie associative ; elle va prendre en charge toute la partie culture et animation de la ville, vous savez que c’est un secteur qui nous tient beaucoup à cœur.

Quels vont être les premiers projets sur lesquels le conseil va travailler ?

Il y en a trois prioritaires, l’ordre importe peu. L’aménagement de l’ancienne école, pour lequel nous avons fait une étude en vue d’installer un commerce multiservices. Toutefois, cette option reste en suspens et il se pourrait aussi que nous transformions ce bâtiment en logements ; il faut penser à nos jeunes qui peuvent avoir envie de rester au village ou aux personnes plus âgées qui n’ont plus besoin d’un grand logement, le débat est ouvert. C’est un gros chantier qui va monopoliser beaucoup de notre énergie.

Notre église a, elle aussi, besoin d’une restauration. C’est un bâtiment original, il en existe peu de ce type et il est temps de veiller à ce qu’elle ne se détériore pas trop ; là encore le projet est lourd et nécessitera beaucoup de travail.

Le troisième projet concerne l’aménagement paysager de notre commune. Nous avons la chance d’habiter un village rural très agréable qui bénéficie d’un cadre harmonieux, mais il ne faudrait pas s’endormir sur nos lauriers. Il y a certains sites que nous pouvons encore mettre en valeur, comme le site de la Pierreuse au sud de Gaillon, en allant vers Tessancourt. Nous projetons de créer des espaces « promenade » et, pourquoi pas, d’ici trois ou quatre ans, de viser à obtenir le label « Village fleuri ».

Voilà en effet de beaux projets pour Gaillon, parlons un peu de la communauté d’agglomération, qu’en attendez-vous ?

Comme toutes les petites communes membres de cette communauté, nous y avons deux délégués, Jean-Pierre Le Tellier et moi-même. Je pense que ce regroupement peut nous apporter dans certains domaines, comme le transport par exemple. Mais d’un autre côté, nous savons déjà qu’en 2016 nous passerons à une communauté beaucoup plus importante et certains domaines, comme la petite enfance, ne seront plus de la compétence de cette nouvelle organisation…

Merci beaucoup monsieur le maire pour le temps que vous avez bien voulu nous accorder, peut-être un dernier message pour les Gaillonnais…et nos lecteurs.

Je voudrais encore une fois les remercier de la confiance qu’ils m’ont faite et surtout les assurer de mon entière mobilisation pour le village. Je souhaite qu’il continue à s’épanouir harmonieusement, que ses habitants s’y plaisent et aussi qu’ils contribuent de plus en plus à sa vie de tous les jours.

 

 

(Propos recueillis par Jannick Denouël)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *