Bénédicte Silvestre, présidente de l’Aviron de Meulan-Hardricourt (A.M.M.H.)

Après cette période d’olympiades, nous sommes allés à la rencontre d’un club sportif qui a fait naître beaucoup de championnes et de champions.

Bonjour madame Silvestre, merci de nous accueillir pour nous présenter l’AMMH, ce club d’aviron très ancien dans notre secteur. Mais, avant tout, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

J’ai la cinquantaine et suis maman de cinq enfants, tous rameurs sauf le petit dernier qui n’a que 9 ans et attend ses 11 ans pour pratiquer l’aviron. Moi-même passionnée d’aviron, je suis au club depuis plus de quinze ans. Professionnellement, je suis responsable de développement dans le domaine des véhicules électriques et hybrides. On a fait appel à moi, en tant que bénévole à l’AMMH, pour développer les projets du club et je ne suis présidente que depuis janvier 2021. J’ai pris la suite de Fabien Etienne, très investi et beaucoup apprécié, qui a assuré la fonction pendant plus de vingt ans et continue à s’investir activement pour le club.

Nous aurons l’occasion de revenir sur les projets du club mais auparavant pouvez-vous nous parler de son histoire avant d’évoquer ses activités ?

L’AMMH, qui comporte actuellement plus de cent cinquante membres, de 11 à 90 ans, a une longue histoire puisqu’elle a plus de quatre vingt treize ans. Une première association de rameurs fonctionna dès 1906, mais ce n’est qu’en 1928 que le club nautique meulanais vit le jour. Au fil des années, le club a compté plusieurs champions de France et plus récemment des champions d’Europe, mondiaux et une médaillée olympique, ce qui fait que ce club a la réputation de faire partie des meilleurs clubs formateurs de France.

La croissance de l’activité nécessita la reconstruction et l’agrandissement des locaux en 1963.

En 1972, le club créa une course d’endurance en relais, au caractère unique : les vingt-quatre heures de l’aviron qui connut onze éditions. Les années 70 à 80 furent marquées par un développement rapide, notamment par celui du sport scolaire en collaboration avec le Collège Mercier-Saint Paul. Le transfert de l’ancien théâtre de Saint Germain par une équipe de bénévoles, permit en 1987 une extension des locaux de l’Aviron et une section « loisirs » ouverte aux sportifs de tous âges fut créée.

C’est en 1994 que l’AMMH reçut de la Fédération Française des sociétés d’aviron le label « Ecole Française d’aviron » et c’est la même année qu’une compétition annuelle « Tête de rivière » fut créée. En 1995, la commune d’Hardricourt fut ajoutée ainsi le nom du club devenait « Aviron de Meulan – Les Mureaux – Hardricourt (AMMH) ».

Le 6 octobre 2018, l’association a fêté ses 90 ans par une rencontre sportive et amicale en présence de maires et de conseillers, du conseiller général et d’anciens membres, rencontre chaleureuse et émouvante qui a souligné l’attachement des anciens à leur club. Un ouvrage avait été réalisé par Marcel Denis à l’occasion des 80 ans du club : « Historique de l’AMMH – 1928 à 2008 » disponible au prix de 20 € à l’AMMH. C’est depuis cet anniversaire que la Yole cup a été instituée et a lieu tous les ans au début de l’été : bateaux constitués avec des membres adhérents de toutes générations. En présence d’officiels, c’est aussi l’occasion de procéder au baptême de nouveaux bateaux.

Effectivement, l’histoire du club est ancienne et a construit sa réputation au fil des années. Merci de nous présenter les différentes activités.

On peut distinguer cinq activités d’aviron : la compétition, le scolaire, le loisir, la santé, l’offre entreprise, les différentes pratiques se retrouvant au fil de l’année avec des événements fédérateurs.

La compétition : le club propose une école d’aviron agrée F.F.A. (Fédération Française d’Aviron) aux jeunes de 12 à 25 ans le mercredi et le samedi après-midi et pour les plus confirmés tous les jours, soit plus de vingt heures par semaine. L’AMMH est reconnue comme un des meilleurs centres de formation de France.

Le scolaire : en partenariat avec les écoles d’Hardricourt et de Gaillon-sur-Montcient, les enfants et les jeunes viennent découvrir l’aviron en CM2 et poursuivent pour certains au sein de la section sportive du Collège Mercier – Saint Paul et bientôt, avec un autre collège des Mureaux. Le club a permis des révélations, comme pour Christine Liégeois devenue Christine Bové qui a découvert ses dons pour l’aviron en classe de troisième. Elle a fait une carrière nationale et internationale et a transmis le flambeau à son fils Ivan Bové (1er de la Régate de sélection nationale pour les championnats du monde senior de Beach Rowing Sprint (voir ci-dessous) qui auront lieu à Oeiras au Portugal du 22 au 26 septembre 2021) ainsi que sa fille Claire Bové formés à l’AMMH (voir l’interview de Claire Bové du 9/11/2019 ) et qui vient de s’illustrer aux jeux Olympiques de Tokyo en remportant avec Laura Tarantola, la médaille d’argent en deux de couple poids léger.

Les loisirs : la section « Loisirs » a été créée dès 1990 pour réunir et accueillir d’autres pratiquants de tous âges, dans l’esprit d’équipe qui marque notre sport. Cette section s’est fortement développée. Nous participons régulièrement aux randonnées organisées à travers toute la France.

L’AMMH est cofondatrice de la commission loisirs de la ligue d’Ile-de-France qui regroupe la majorité des clubs de la région. Nous sommes à l’initiative d’une Yole cup des débutants, qui regroupe dix-huit équipages composés uniquement de débutants loisirs de l’année en cours. La première s’est tenue sur le bassin de l’AMMH et nous organiserons la seconde édition en mai prochain. L’aviron loisirs est en plein développement. La FFA regroupe 27 000 loisirs et 7 000 compétiteurs.

La santé : la FFA nous a attribué le label Aviron-Santé en 1998. Un coach diplômé d’Etat certifié aviron santé accompagne les adhérents concernés et peut répondre aux dispositifs sport sur ordonnance et sur prescription médicale.

L’offre entreprise : nous proposons aux entreprises des stages découvertes « team building » d’une journée ainsi que des créneaux pour ramer sur le temps de pause déjeuner comme actuellement avec Ariane Group et Barry Callebaut.

Les événements fédérateurs : nous avons évoqué la Yole cup dans l’historique du club ; celle-ci a lieu tous les ans au début de l’été ; depuis l’année dernière, nous avons inauguré également une compétition interne au club, la « régate royale », sur le modèle des clubs anglais. Cet été, les compétitions nationales ont pu redémarrer après deux ans d’annulation ; nous avons participé aux championnats de France à Mantes mi-juillet, où le club s’est distingué avec deux jeunes filles très prometteuses Lou Philippe et Maelys Carre qui finissent vice-championnes de France en double minimes, ainsi que deux de mes enfants, Carla et Richard, qui ont obtenu la médaille d’argent en deux de couple senior mixte. Nous nous préparons bien sûr pour le rendez-vous des championnats de France senior bateaux longs et championnats de France d’aviron de mer qui auront lieu fin septembre.

Vous bénéficiez d’un cadre magnifique et de matériel adapté, pouvez-vous nous en dire plus ?

Il faut savoir que le club bénéficie d’un grand bassin naturel d’entraînement : le bras de Mézy de 5 km. C’est un bras non utilisé par les navires marchands mais suffisamment large pour que les rameurs puissent se croiser et se dépasser. Pour le matériel, nous avons des bateaux d’initiation et de compétition ainsi que des canots motorisés pour les accompagnateurs.

Comment animez-vous toutes ces activités ?

Nous avons une longue tradition de bénévolat ; ainsi nous avons dix bénévoles impliqués pour encadrer les différents âges et nous avons également deux salariés diplômés entraîneurs : le coach santé et un jeune du club en contrat d’apprentissage deux ans avec formation d’encadrement.

En visitant votre site, on découvre que des valeurs vous animent, pouvez-vous nous en parler ?

Tout d’abord, nous voulons développer un très fort esprit d’équipe poussé au plus haut niveau, en partageant les mêmes valeurs : engagement et rigueur, respect et fair-play, dévouement au projet associatif. Nous constatons au fil des années que des amitiés fortes se nouent au-delà des années de pratique sportive au club. Nous sommes fiers de former des jeunes qui sont bien dans leur tête et bien dans leur corps. L’aviron est un sport qui permet de développer toutes ces valeurs.

Vous avez évoqué en vous présentant des projets à mettre en œuvre, quels sont-ils ?

Nous avons en effet un projet global ambitieux : nous occupons actuellement des locaux vétustes et pas toujours adaptés. Nous sommes convaincus que plutôt que de vouloir à nouveau rénover, il sera plus pertinent de tout raser et de reconstruire avec les nouvelles normes, en prévoyant un élargissement de nos activités d’aviron et dérivés ainsi que celles des autres activités nautiques comme le kayak.

C’est pourquoi nous travaillons en lien avec les municipalités d’Hardricourt, des Mureaux et de Meulan pour la construction d’un hangar à bateaux, de salles supplémentaires pour la musculation et la préparation physique, d’espaces dédiés aux rameurs en salle (ergomètres) et pratique de l’Avifit, un espace réunion/secrétariat et une annexe pour la réparation des bateaux et le garage pour nos camions et remorques. Nous faisons participer les jeunes et les adultes à ce projet qui fait rêver chaque adhérent avec la réalisation d’une maquette pour étudier la faisabilité de stockage des bateaux en fonction de leur taille et des manœuvres à effectuer pour les sortir. Nous avons comme objectif avec nos élus partenaires de ficeler le projet pour la fin de l’année, commencer le projet en 2022 pour finir les travaux fin 2023.

Ces nouvelles infrastructures permettront de poursuivre le déploiement de nos activités et de voir nos adhérents évoluer et progresser dans de meilleures conditions.

Effectivement c’est un projet ambitieux et très motivant pour votre association. Nous serons ravis de faire un article pour l’inauguration de vos nouveaux locaux.

Il nous faut conclure, avez-vous un message à faire passer ?

Tout simplement j’invite les jeunes et les adultes à venir les samedis matin 9 ou 16 octobre pour une initiation. Ainsi, ils pourront se faire une idée avant de s’engager dans cette activité.

Sinon, nous sommes également joignables au 09 53 40 31 79 ou au 06 72 99 40 83 ou sur place les samedis matin, 2, Promenade du Bac à Hardricourt. Vous pouvez également consulter notre site.

Merci de votre accueil, nous formulons le vœu que votre projet se réalise pour la plus grande satisfaction de vos sportifs. Bravo pour votre engagement et celui de votre équipe qui se traduisent par des résultats qui font la notoriété de l’AMMH.

Propos recueillis par Yves Maretheu

 

 

  • Beach Rowing Sprint : nouvelle discipline dérivée de l’aviron de mer, le Beach Rowing Sprint associe un parcours à terre en course à pied à un slalom sur l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.