JEAN-MARIE FEUILLOY, président du Football Club de Juziers

Les clameurs venues du Brésil, pays organisateur de la dernière coupe du Monde, se sont maintenant apaisées, les sociétaires des clubs locaux reprennent avec enthousiasme le chemin du stade où jeunes et moins jeunes se retrouvent pour partager leur sport favori. Nous avons rencontré Jean-Marie Feuilloy, le dynamique président du club de Juziers : laissons-le nous parler de sa passion… et de ses soucis.

 

Bonjour M. Feuilloy, merci de recevoir « les Echos » dans ce stade si plaisant, parlez-nous un peu de ce club de Juziers que vous aimez tant.

Notre association, le FC Juziers, a été créée en 1971 par des passionnés du football, messieurs Bailleul et Oscar. Pour l’anecdote, ce dernier était un vrai fan, surtout de l’équipe de France qu’il a suivie jusqu’au Mexique en 1986. Revenons au club ; au départ, il n’y avait qu’une équipe séniors, puis année après année, l’effectif a gonflé ; des jeunes nous ont rejoints et depuis quelques saisons, notre effectif tourne autour de 200 licenciés. Nous considérons ce chiffre comme critique ; en dessous, il est difficile de faire tourner toutes les sections. Pour ma part, je suis arrivé au club en 1998, une grande date pour le football français, et en suis devenu président en 2007.

Vous semblez attacher une grande importance à vos équipes « jeunes » ?

C’est vrai ! C’est une des raisons pour lesquelles je me suis investi dans le club, il y a tant de plaisir à les voir évoluer comme ce soir à l’entraînement ou chaque week-end sur les terrains de la région. Mon équipe et moi-même nous attachons à préparer au mieux les joueurs qui formeront, nous l’espérons, l’équipe senior de demain. Pour cela, nous leur apprenons dès leur plus jeune âge à respecter les locaux, les équipiers, l’arbitre et les adversaires, c’est pour nous essentiel ; nous avons à ce sujet publié une charte que chacun s’engage à suivre ! A propos de ces gamins passionnés de foot, je voudrais profiter de cet entretien pour vous faire part d’un de mes soucis : nous connaissons cette année quelques difficultés à conserver quelques-uns de nos jeunes licenciés. Ceux-ci, attirés par des clubs voisins peut-être plus prestigieux comme le FC Mantois ou le club des Mureaux, nous quittent et se retrouvent parfois sans club ou sans jouer. Il est vrai que tout l’argent et la gloire qui gravitent autour de ce sport très médiatisé peut quelquefois faire perdre la tête aux plus raisonnables. Enfin, j’espère que ces enfants et leurs parents reviendront sur terre car, si nous sommes satisfaits quand un joueur nous quitte pour un club meilleur qui va lui offrir un réel épanouissement, quand il en a les capacités, c’est après tout le rôle de l’entraineur, mais il est bien triste de les leurrer quand ils n’ont pas un niveau suffisant pour évoluer à l’échelonsupérieur, ce qui est assez fréquent.

Parlez-nous un peu de votre effectif ?

Nous avons une équipe, soit au moins une vingtaine de joueurs par tranche d’âge, des plus jeunes, à partir de 6 ans, jusqu’aux plus grands, les seniors et aussi les plus anciens qui jouent en vétérans. La vraie compétition commence chez les U15, avant il est surtout question de matchs amicaux, de rencontres avec les clubs voisins pour les U11 et les U13, de tournois ou de plateaux. Notre équipe senior évolue dans le championnat de 5ème division de district, où nous espérons qu’elle ne fera pas de vieux os. Les plus jeunes, les U19 et les U17, qui ont un bon niveau, participent au championnat de 3ème division et les U15 sont en 4ème division. Nous avons aussi deux équipes vétérans qui jouent chaque dimanche matin dans un championnat.

Pour encadrer toutes ces équipes il vous faut un staff étoffé, comment cela se passe-t-il ?

Effectivement nous avons besoin de beaucoup de bonnes volontés. En général il y a deux entraîneurs par tranche d’âge, ce sont souvent des jeunes issus du club et qui ont suivi des formations assurées par la ligue et le district qui prennent en charge les équipes des plus petits (U6 à U9). Ils assurent ainsi la pérennité dans l’association et nous pensons qu’il est important de leur confier certaines responsabilités. Pour l’équipe senior, nous avons choisi un manager, Josélito Martin, (bien connu dans le milieu du football amateur) qui est épaulé par deux dirigeants chaque week-end. Nous avons la chance aussi de pouvoir nous reposer sur un bureau solide au sein duquel il règne, comme dans tout le club d’ailleurs, une très bonne ambiance. Une de nos priorités est de conserver cet esprit convivial et fraternel, nous mettons tout en œuvre pour cela ! Pour améliorer encore ce climat, nous proposons aux plus jeunes à chaque fin d’année une sortie en groupe, soit au cinéma, soit au bowling, cette sortie se termine en général par un goûter pris en commun.

D’un point de vue financier, comment arrivez-vous à équilibrer votre budget ? Bénéficiez-vous d’un sponsor ?

Chaque membre du club paye bien sûr une adhésion qui donne droit à une licence, en complément nous recevons une subvention substantielle de la mairie de Juziers ; elle est cette année de 13 500 €. Nous avons aussi plusieurs partenaires, j’en profite pour les remercier, qui font de la publicité autour du terrain et qui parrainent plusieurs manifestations dans l’année. Nous pouvons les citer ici, il s’agit d’abord de la menuiserie Lebredonchel, notre plus ancien sponsor, les commerçants de Juziers et d’autres comme Expace, Family Pizza, Carrefour, Super U, ENP et notre fournisseur O’tour du sport : tous sponsorisent les équipements du club et nous permettent d’offrir un jeu de maillots à chaque membre, des plus petits jusqu’aux vétérans.

Pour les déplacements, qui peuvent être longs parfois de 50 km, nous nous organisons avec les véhicules des joueurs, dirigeants ou parents, cela nous évite de grosses dépenses.

Il y a quelques années, vous aviez évoqué une difficulté avec votre stade dont la ville n’est pas propriétaire, est-ce que ce problème est réglé ?

Malheureusement non, certaines signatures sont très longues à obtenir, mais la volonté est bien présente et tout ceci devrait trouver une solution, j’espère dans peu de temps. Cette complication nous empêche de mettre en place de vraies installations, en particulier un club house qui nous permettrait de nous retrouver « dans nos meubles » et améliorerait encore le côté convivial du club. Il faut quand même être réaliste, nos équipes évoluent dans des conditions qui, si elles ne sont pas optimales, sont satisfaisantes et conviendraient à pas mal de clubs…

Parlez-nous un peu de votre investissement au sein du bureau, qu’est-ce qui vous motive ?

Oh, c’est assez simple, il y a d’abord une grande joie à être au milieu de ceux qui œuvrent avec moi pour le FC Juziers, nous éprouvons beaucoup de plaisir à nous retrouver, que ce soit au moment des matchs ou pour les entrainements. Je ressens également une certaine satisfaction lorsque je vois, comme ce soir, les enfants pratiquer leur sport favori sur les terrains, un certain sentiment du devoir accompli… Il y a aussi le côté « challenge » qui revient à chaque début d’année : faire en sorte que tout se passe bien, apporter dans le groupe une certaine harmonie et puis élever le niveau de tous, ce n’est pas rien ! Enfin, je ne peux occulter le côté éducatif du sport ; j’ai le sentiment de participer à l’éveil des gamins qui nous sont confiés, respect, partage, dépassement de soi, sont des valeurs qui comptent beaucoup pour moi.

Pour finir cet entretien, pouvez-vous nous confier vos ambitions pour cette saison qui commence ?

Avant tout, et toute l’équipe dirigeante avec moi, j’aimerais que tout se passe bien tout au long de cette saison : une bonne ambiance dans les équipes, pas trop de cartons, rouges et jaunes, et surtout pas de querelles, elles sont malheureusement souvent fréquentes sur les terrains. D’un point de vue sportif, un de mes souhaits les plus forts est de conserver l’équipe des moins de 19 ans afin de préparer l’arrivée de nos U17. Elle est composée de jeunes, souvent copains au lycée, mais les tentations externes sont grandes et il est parfois difficile de les garder. Nous aimerions les amener en 1ère division, nous avons trois ans pour cela, c’est la relève de nos seniors. Un autre souhait serait de retrouver la 2ème division de district avec notre équipe senior, je crois que c’est à ce niveau que nous avons vraiment notre place, mais il faudra pour cela plus d’une saison et … de la patience.

 

Un grand merci M. Feuilloy pour le temps accordé, le journal souhaite à toutes vos équipes une très bonne saison 2014-2015, beaucoup de succès et, comme vous le souhaitez vous-même, que cette bonne ambiance perdure !

 

                                                                       (Propos recueillis par Jannick Denouël)

 

Si vous souhaitez rejoindre le FC Juziers, vous pouvez envoyer un message au fcjuziers@free.fr ou par tel : 06 81 51 14 96. Il existe un site sur lequel vous trouverez beaucoup d’informations : fcjuziers.footeo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *