Ghislaine

G comme Gaie : tu l’étais profondément.

H comme Humour : ça allait avec ta gaieté. Aux réunions des Echos, la mise en boite était gratuite et tu avais de la répartie, n’hésitant pas à rire de toi.

I comme Incroyable : ton énergie, ton opiniâtreté ; ne m’as-tu pas encore dit récemment que les réunions le vendredi soir ce n’était pas possible car tu avais ton cours d’anglais ?

S comme Sourire : ton visage était si beau avec ton regard bleu et ton sourire !

L comme Louange : une prière qui t’allait bien même si tu aimais à parler de ta grand-mère récitant le chapelet.

A comme Amitié : tu avais des amis partout mais aussi « des copains, des copines » disais-tu, un extraordinaire réseau qui s’est manifesté ces derniers mois à ton chevet.

I comme Informatique : tu te débattais allégrement avec ton ordinateur, ce qui donnait lieu à des séances de fou rire aux mêmes réunions car nous ne lisions jamais le dernier article que tu avais écrit et qui n’était jamais arrivé aux destinataires…

N comme Nature : dans ton îlot de verdure, tu as voulu jusqu’au bout la fenêtre de ta chambre ouverte aux bruits des oiseaux, en particulier des cygnes battant des ailes pour s’envoler ou atterrir sur la Seine.

E comme Enfin : car tu as pris ton temps pour enfin nous quitter, rendant l’attente usante pour tes proches. J’aurais préféré E comme Encore : reste encore un peu avec nous…

Véronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *