L’abeille

La toute première abeille a été découverte en Birmanie ; fossilisée dans de l’ambre, elle serait âgée de cent millions d’années. Symbole royal en Chaldée, elles étaient aussi identifiées au pouvoir du roi de la Basse-Egypte dans l’Egypte ancienne, représentant le peuple qui obéit à son roi. De nos jours, elles sont présentes dans le monde entier et il en existe environ vingt mille espèces différentes.

Riche de symboles, l’abeille a toujours été associée à la royauté et au divin, peut-être en raison du miel qu’elle fabrique ou encore parce qu’elle véhicule des images d’éloquence et d’ordre. Certains disent d’elle qu’elle est l’emblème des hommes qui travaillent dans leur jeunesse afin d’acquérir des biens à l’âge avancé. Si elle représente la prévoyance, le labeur et l’obéissance, elle a dans tous les cas inspiré Napoléon Ier ; sa présence sur les tentures de son palais ainsi que sur celles des tribunaux en témoigne.

L’Abeille, symbolique impériale

Souhaitant rompre avec la monarchie de l’Ancien Régime, l’empereur s’est vu conseillé de nouveaux symboles représentatifs de son pouvoir et de la royauté dont l’aigle, emblème de la Rome impériale, associé depuis la plus haute Antiquité aux victoires militaires. Cambacérès, archichancelier de l’empire,  lui fit part de l’abeille comme « l’image d’une république qui a un chef et qui, dans l’organisation de la ruche, est un modèle parfait pour l’homme ».

Symbole d’immortalité et de résurrection, c’est pour Napoléon un moyen de rattacher sa dynastie aux origines de la France et de se démarquer de la fleur de lys. A l’occasion de son sacre, l’empereur fit broder son manteau de velours pourpre de mille cinq cents abeilles d’or, découvertes en 1653 dans le tombeau de Childéric Ier, fondateur de la dynastie mérovingienne et père de Clovis : sans doute faisaient-elles partie de son manteau royal, d’après les historiens.

Les abeilles en danger

En changeant de perspective, l’abeille s’est imposée comme l’allégorie naturelle des lieux, le point de convergence entre son histoire et notre époque. Elle est devenue aujourd’hui un symbole d’écologie et de développement durable. Espèce en danger, elle est un excellent indicateur de l’état de l’écosystème. On considère qu’un tiers des aliments que nous consommons sont le fruit direct ou indirect de la pollinisation. Aujourd’hui menacées par les pesticides et autres activités humaines, elles sont un symbole de lutte pour le respect de l’environnement et une alimentation saine car tout ce que fait et produit l’abeille est utile et est un exemple de développement durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.