Sourire en vingt d’un vain sourire

Je vous ai déjà présenté, dans le numéro de Noël 2018, un poème d’Odile Coche-Dury : institutrice à Meursault (Côte d’Or) et poète classique, elle préside dans sa région de Beaune un cercle de poètes dont elle est la fondatrice.

 

Voici donc, et d’actualité, un nouveau poème de cette dame :

 

Sourire en vingt d’un vain sourire.

 

Il se pourrait qu’un jour nous déposions les masques ! ?

Un poète a parfois des rêves si fantasques…

Nous redécouvrirons les visages perdus ;

Tels qu’avant la tourmente, ils nous seraient rendus.

 

Lire les sentiments ? Un merveilleux sourire

Chez qui ne souffle mot, c’est parfois sans rien dire !

En une expression, voir la sincérité

Ramènerait la joie et la sérénité.

 

Tant que tourne la terre et que sonne la cloche,

Pensons au jour meilleur qui de nous se rapproche !

Combien de temps Covid sévira ? – C’est viral – !

L’Espérance triomphe au combat déloyal.

 

Il est vrai que souvent le poète se leurre

En un conte sans fin ne regarde pas l’heure.

Néanmoins à minuit, le moment opportun,

Nos projets renaîtront pour deux mille vingt et un ! …

 

Odile Coche Dury

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.