Le zoo de Vincennes, une nouvelle façon de voir le monde animal

Après six années de travaux, le « Parc Zoologique de Paris, PZP », c’est le nom officiel du zoo de Vincennes de notre enfance, a rouvert ses portes le 12 avril dernier. Dans ce nouveau parc, un gros effort a été fait pour replacer les animaux présentés dans leur environnement végétal et même souvent en compagnie des mêmes espèces que celles qui les accompagnent dans leur milieu naturel.

Dans ce but, ont été créés un morceau de savane africaine qui va accueillir les girafes et les zèbres, une zone arborée rappelant Madagascar qui, entre autres, reçoit les lémuriens, une serre géante de 4 000 m² qui protège une reproduction de la forêt équatoriale de Guyane et bien sûr, autour du grand rocher de 65 m de haut, l’emblème de l’ancien parc, une reproduction de l’Europe tempérée. Le coût total de la reconstruction de ce zoo, 167 millions d’euros, a été assuré en partie par une société privée, Chrysalis (un groupe composé de FIDEPPP, la Caisse des Dépôts et Consignations, lcade et le groupe Bouygues Construction), et aussi par l’état et bien sûr le Muséum d’histoire naturelle.

Malheureusement, les 14,5 hectares n’étant pas suffisants pour accueillir dans de bonnes conditions les espèces vivant en Océanie et Asie, vous ne pourrez plus admirer de représentants des faunes vivant dans ces continents. Pas de kangourou donc, mais tout de même un millier d’animaux, représentant 176 espèces, un très large éventail qui prouve la richesse de la biodiversité de notre planète.

Lorsque vous visiterez ce parc, vous pourrez aussi constater qu’aucun animal n’est vu à travers des barreaux, tout a été mis en œuvre pour que les bêtes se sentent « bien » ; ces nouveaux critères répondent aux nouvelles normes régissant les parcs zoologiques. Un effort a aussi été fait pour renforcer les deux autres rôles d’un zoo, la recherche scientifique et la conservation des espèces en voie de disparition. Le PZP est d’ailleurs en Europe un des pionniers dans ce domaine. Autre élément remarquable, la clinique vétérinaire ultramoderne, une des mieux équipées et des plus modernes d’Europe ; elle pourra être en partie visitée.

Si vous visitez ce nouveau PZP et que vous avez un petit creux, vous pourrez manger un morceau dans le magnifique restaurant panoramique ; il offre une vue splendide sur la plaine Sahel-Soudan, un vrai régal.

Bonne visite donc, mais n’oubliez pas votre porte-monnaie, car malheureusement le nouveau tarif est lui aussi au niveau des parcs zoologiques modernes …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *