Lire la Bible

Quelques règles pour lire la bible issues de la pratique du petit groupe qui se réunit une fois par mois sur le secteur depuis une vingtaine d’années pour partager ensemble autour des textes du dimanche.

Règle n°1 : lire les textes à l’avance.

Effet n° 1 : nous nous imprégnons des textes. La Bible est la Parole de Dieu. Cette Parole est vivante, elle trace son chemin, rebondit sur nos rencontres, nous interpelle au fond de nous-même, puise son sens dans notre vie.

Règle n°2 : travailler les textes, les remettre dans leur contexte, comprendre le genre littéraire.

Effet n°2 : nous comprenons mieux certains textes souvent liés à une période de l’histoire, par exemple les paroles des prophètes quand le peuple juif est déporté à Babylone ou encore celles de Jésus quand il sait qu’il va souffrir sa passion dans quelques jours…

Règle n°3 : lire en miroir le texte de l’ancien et du nouveau testament.

Effet n° 3 : les textes se répondent, se complètent : l’ancien testament annonce le nouveau testament, le nouveau testament prend ses racines dans l’ancien testament. Souvent, nous découvrons d’ailleurs combien Jésus s’appuie sur les récits de l’ancien testament.

Règle n°4 : partager notre compréhension de la Parole, nos questions.

Effet n°4 : la Parole est faite pour être partagée, nous nous ouvrons au regard des autres sur cette Parole, nous avançons mieux (cf. Mt 18-20) : « Car dès que deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là au milieu d’eux. »

Règle n°5 : rechercher dans l’art (peinture, sculpture, vitraux…) des illustrations de la Parole.

Effet n°5 : ce que nous ne comprenons pas toujours, des artistes l’expriment, ouvrant d’autres portes. Je repense au Christ lépreux de la Bajasse qui se trouve dans la basilique de Brioude, au médaillon dans un vitrail de la cathédrale de Chartres qui représente la veuve de Sarepta avec, en main, deux bâtons préfigurant la croix du Christ ou encore à l’icône de la Trinité de Roublev …

Règle n°6 : manger la Parole de Dieu, la ruminer.

Effet n°6 : je fais allusion au texte du prophète Ezéchiel (Ez 3 3) : « Fils d’homme, mange et remplis ton ventre avec ce rouleau que je te donne. Je le mangeai donc, et dans ma bouche il était doux comme du miel ». Et je pense aussi à une réflexion d’enfant après avoir échangé ensemble : « la Parole de Dieu, c’est des vitamines ! ». La Parole nous nourrit et nous fait grandir. A force de la lire, la travailler, la partager, d’y penser et d’y repenser, elle change nos vies ; Dieu y met son empreinte, les rend plus légères, en remplaçant les gros cailloux de nos peurs et de nos faiblesses par les bulles d’air de sa Parole qui nous dit son amour. C’est plus difficile de s’éloigner de Lui quand on a en tête cette Parole qui a pénétré au plus profond de notre cœur.

Dieu se donne par Sa Parole. Cette Parole est un trésor caché, lire la Bible ensemble, c’est un moyen de découvrir ce trésor pour mieux repérer « les clins Dieu », être attentifs aux autres, sur les pas du Christ Ressuscité.

Pour plus d’informations :

Site du secteur paroissial de Meulan

Lire la bible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *