Pour tout savoir sur l’origine des fêtes

Oubliées les fêtes du 14 juillet et ses flonflons, vive la rentrée, reprenons ensemble l’historique de ces fêtes qui font les étapes de notre calendrier annuel. Voilà septembre, vous vous préparez sans doute aux désormais traditionnelles « journées du Patrimoine ».

Mais qu’est-ce qui se cache derrière ce mot patrimoine qui nous vient du latin « patrimonium », littéralement « l’héritage du père » ? Désignant particulièrement au sens primaire les biens de famille, ce mot a pris maintenant un sens plus large et englobe les monuments, les paysages, les traditions et même la gastronomie, bref tout ce qui représente une valeur identitaire pour le pays. Les Français sont particulièrement friands de ces richesses ; savez-vous que près de 30 % de la population visite au moins une fois par an un monument historique ? Il faut aussi tout de même ajouter que notre pays est particulièrement riche dans ce domaine : près de 43 000 monuments classés « historiques » (inscrits ou classés), plus de 2 000 parcs ou jardins protégés à ce titre et plus de 130 000 objets classés.

C’est en 1984 que Jack Lang, alors ministre de la culture, eut l’idée de proposer le troisième dimanche de septembre, ce que l’on appelait à cette époque « Les journées portes ouvertes dans les monuments historiques ». En 1992, elles seront organisées sur deux jours, toujours en septembre et prendront leur dénomination définitive de « Journées nationales du patrimoine ». Au passage, dès 1991, le conseil de l’Europe avait officiellement institué ces journées qui deviennent donc « européennes » ; comme la fête de la musique, elles ont fait tâche d’huile et sont maintenant proposées dans plus de cinquante pays à travers le monde.

 L’occasion de visiter des domaines privés…

Ces journées représentent un moment privilégié ; elles permettent aux Français de visiter la plupart du temps gratuitement,  « leur » patrimoine et en particulier certaines demeures privées habituellement fermées au public. Ces dernières sont justement les monuments les plus recherchés et en particulier à Paris : les Palais de l’Elysée, Bourbon, du Luxembourg, etc. voient défiler un grand nombre de visiteurs au cours de ces journées.

Le succès de ces journées du Patrimoine ne faiblit pas et en 2013, vous avez été plus de douze millions à vous rendre aux visites proposées ce week-end là par le ministère de la culture !

Depuis 1995, un thème général est proposé, ainsi après les patrimoines cachés en 2012, cent ans de protection en 2013 et patrimoine culturel-patrimoine naturel en 2014 ; cette année 2015 sera celle du « Patrimoine du XXIème siècle, une histoire d’avenir », un thème bien prometteur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *