Renaître

Des nouveaux signes de vie?

Un virus microscopique bouleverse nos vies, nos rythmes, nos pensées. Le confinement, en stoppant net les activités des hommes, donne une nouvelle respiration à la nature. Nous le voyons autour de nous et sur des images : les oiseaux chantent, les eaux deviennent plus limpides… Le  souffle de vie nouveau pour notre écosystème et notre biodiversité ne vient donc pas de nous. Il  est même rendu possible grâce à une certaine inactivité des hommes.

Cette vie nouvelle, nous la voyons surtout jaillir du cœur de l’homme. Et c’est encore plus merveilleux. Les soignants qui se battent jusqu’au bout pour accompagner, soigner et essayer de sauver des vies humaines. Des commerçants qui organisent des distributions de paniers repas.  Et on ne peut dénombrer la foison d’initiatives pour fabriquer des masques, pour récolter des dons, pour distribuer des fruits, des légumes, des chocolats…etc.

L’homme qui croit en l’autre

Quel nom donner à ce souffle de vie nouvelle qui sort du cœur de tant de personnes ? Il s’appelle confiance. Un miracle de la confiance en plein confinement. Un miracle quand l’épreuve du confinement peut nous conduire à une fermeture sur soi-même, une violence contre soi et contre les autres, une recherche de tirer parti de la situation de vie difficile pour beaucoup. Nous connaissons ces risques. Ces tentations nous traversent mais tous n’y entrent pas. Beaucoup au contraire choisissent le chemin de la « confiance en l’autre ».

Croire en l’autre. C’est le nom du chemin de Jésus pour moi. Il a cru en la femme adultère, au malhonnête Zachée, en Pierre qui renie…etc. Il a cru en tous, même ses bourreaux, jusqu’à dire: Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ». La Croix n’a jamais été pour les premiers chrétiens, symbole de souffrance. La Croix, c’est la confiance en tout homme, quoi qu’il ait fait, jusqu’au bout comme on le voit dans l’ultime dialogue avec l’homme crucifié à côté de lui. La Croix, c’est la confiance de Dieu en l’homme: Il a cru en nous jusque là…? Oui, jusque là où nous ne pouvons pas aller. Jésus, l’homme qui croit en l’autre, sans se lasser, sans faire de différences, jusqu’au dernier moment, sans désespérer de personne, c’est Dieu.

Qui sont les croyants ?

La Croix est symbole du triomphe de la vie nouvelle, quand l’homme consent à prendre sur lui difficultés et souffrances, que peut entraîner dans les rapports humains le simple fait de s’obstiner à croire en l’autre. La foi chrétienne, en ses origines, n’est pas un ensemble de vérités présentées dans un catéchisme, mais une invitation à la suite de Jésus, l’Homme Unique qui a cru en tous les hommes jusqu’au bout. « Viens, suis-moi ».

Tant d’hommes et de femmes marchent sur ce chemin de vie en s’obstinant à croire en l’autre. Ce sont les soignants que j’évoquais plus haut. C’est cette maman morte du Covid 19, dont la fille me disait que sa vie avait été de croire en son mari, sans diplôme, qui est devenu à la fin de sa carrière directeur adjoint d’une grosse entreprise. C’est cette femme qui meurt après s’être consacrée aux autres. Trouvez-nous un texte de la Bible qui parle du don de soi aux autres, me demandent enfants et beaux enfants. Je leur réponds que c’est toute la Bible qui nous parle de cette vraie vie…soyez en paix.

Puisse ce confinement ouvrir nos esprits et nos cœurs pour rejoindre, au-delà des cultures, des langues et des religions, tous les vrais vivants, pour nous reconnaître et nous encourager. Ils rencontreront toujours l’opposition, quelquefois mortelle, de ceux qui ne mettent leur confiance qu’en eux-mêmes, leur compte en banque leur savoir, leur doctrine, leurs vérités religieuses dogmatiques…

Comme dans la nature, un souffle nouveau fait surgir une nouvelle vie. Elle vient du cœur de l’homme qui aime, miracle dans l’épreuve du confinement. Elle nous révèle que Dieu n’est pas mort et qu’il est bien vivant au cœur de sa création, au cœur de chacun. La vie, comme confiance en l’autre, qui jaillit dans l’épreuve est signe de vie éternelle.

 

Baudoin, prêtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *