Réunion des distributeurs du 11 avril 2015

Malgré un ciel nuageux et gris, l’ambiance était chaleureuse et conviviale dans les salles paroissiales où les distributeurs avaient répondu à l’invitation de notre association pour ce temps de rendez-vous annuel.

Après leur avoir souhaité la bienvenue, le président, Jannick Denouël les remercie pour leur présence et surtout pour le travail qu’ils accomplissent chaque mois, sans lequel les Echos ne seraient pas ce qu’ils sont. Les distributeurs sont environ cent quarante dont la majorité sont des retraités. L’âge venant, les rangs s’éclaircissent et il est souvent difficile de remplacer les partants. Jannick lance donc un appel pour d’éventuels recrutements auprès de connaissances.

Il présente les excuses du Père Fournier retenu par la célébration de deux mariages à Juziers.

Le programme se déroulera conformément à la tradition : distribution, vie du journal, publicité, abonnements, situation financière et questions diverses.

Un rapide tour d’horizon permet de saluer les distributeurs présents des différentes communes.

La distribution

Jean Bosson rappelle les quelques règles indispensables : lui faire remonter les informations sur le nombre de journaux à distribuer, en moins ou en plus ; lui signaler les erreurs éventuelles sur la feuille de distribution. Il insiste surtout sur une distribution des journaux le plus rapidement possible, car il peut y avoir un délai très court entre les dates de certaines manifestations et la date de distribution.

En avril, 11 105 journaux ont été distribués et 141 postés (abonnements extérieurs).

La vie du journal

Yves Maretheu remercie Jannick pour son engagement à la présidence de notre association et sa responsabilité dans la distribution meulanaise. Il adresse un remerciement particulier à Gisèle Dutertre qui participe activement à la vie du journal depuis sa création et dont les 90 ans ont été fêtés jeudi dernier.

Il souligne que le principal objectif du comité de rédaction est l’amélioration de la présentation du journal : plus de photos, plus de logos ; un rapprochement avec l’imprimeur a permis une diversité dans la présentation des articles (sur deux ou trois colonnes) ; cependant, il faut que nous veillons à ce qu’ils ne soient pas trop longs, surtout que nous sommes tributaires de l’espace publicitaire. Dans le courant de l’année, nous avons constaté une diminution importante des annonces de la part des associations ; une relance par lettre leur a été adressée récemment.

Pour la dernière saison, ont été publiés quatre numéros de 8 pages et six numéros de 10 pages dont deux couleurs.

Yves donne ensuite lecture du message de Daniel Pasquiet concernant le site Internet mis en place depuis trois ans ; il a reçu depuis sa création 14 000 visites, soit une moyenne de 400 visites mensuelles. Parmi les articles les plus lus : les « En parlant avec », notamment l’interview des maires au moment de leur élection, « Le pape François nous parle » et les articles de la page « Actualité ».

La publicité

Michèle Maretheu présente les chiffres rappelant que la publicité représente 80 % du budget du journal. Le nombre des annonceurs est en diminution puisqu’à ce jour, seuls 57 d’entre eux ont renouvelé leur contrat totalisant 321 cm/colonne alors que l’équilibre financier du journal serait assuré avec 400 cm/colonne.

Cela va donc nécessiter la suppression des deux numéros couleur (Pâques et Noël) et augmenter le nombre de journaux de 8 pages.

Michèle et Marie-Geneviève prospectent à l’extérieur du secteur tout en veillant à ne pas pénaliser nos annonceurs habituels. Michèle encourage les distributeurs à lui signaler les nouveaux commerces afin qu’ils soient démarchés.

Les abonnements

Patrick Schweblin présente l’état des abonnements. 80 % des abonnements ont été renouvelés, mais cela représente toutefois une baisse par rapport aux années précédentes : 263 à ce jour alors que les années précédentes, à la même période, ils atteignaient 350.

Les finances

Patrick Schweblin présente le bilan financier.

Il rappelle que les recettes du journal sont assurées à 20 % par les abonnés, 78 % par les annonceurs, 2 % par les subventions des communes.

Les dépenses se répartissent ainsi : 90 % imprimeur ; 3 % affranchissement ; 5 % TVA ; 2 % fonctionnement.

Le coût moyen imprimeur par numéro est de 4 000 €.

Questions diverses

Des distributeurs soulignent les difficultés qu’ils rencontrent pour avoir accès aux boites à lettres dans certains immeubles (digicodes). Une solution : prendre contact avec le bailleur social afin d’obtenir un pass dont le coût modique sera assuré par les Echos.

Après un échange de points de vue, les participants sont invités à la traditionnelle tombola, suivie du pot de convivialité.

Françoise Petit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *