Toute sa vie on a ses ans (?)

TOUTE SA VIE ON A SES ANS ( ?)

 

On vient d’éclore à la lumière

Ouvrant les portes du destin

On est dépendant de sa mère…

De la vie c’est le matin.

Mais cette enfance est éphémère

D’insouciances, un printemps…

Puis les jours passent, pierre à pierre… :

Toute sa vie on a ses ans !

 

L’enfance fuit, puis dégénère,

On retrouve l’adolescent,

Son mal de vivre, ses mystères,

Ses passions, ses amours naissant,

Ses désirs parfois des chimères,

Idéaux qu’il voit exaltants,

Il voudrait transformer la terre… :

Toute sa vie on a ses ans !

 

Puis vient l’âge mûr et s’éclairent

Les réalités du moment,

Avec leurs ombres et lumières…

Le monde change constamment :

Avec ses pactes et ses guerres,

Les querelles de dirigeants,

Les chemins s’avèrent austères… :

Toute sa vie on a ses ans !

 

L’homme d’aujourd’hui, de naguère,

Ont le même cheminement

Que lui imposent ou suggèrent

Les vicissitudes du temps… :

Toute sa vie on a ses ans !

 

          

 

PS : Quoique s’accumulent mes ans

       Je ne suis pas encor taisant

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *