Editorial de février 2013 : Juger les autres ?

C’est la période des vœux propice à faire le bilan de l’année écoulée mais également à juger le travail des autres, et les actualités qui m’ont amené à réfléchir à cette tendance de plus en plus répandue qui consiste à exprimer des jugements sur les autres. Les sujets ne manquent pas : vie privée, engagements associatifs, vie municipale, engagements politiques et religieux, domaines artistique et financier.

Ne serait-ce pas l’apparition des émissions dites de « téléréalité » qui auraient déclenché cette vague de jugements de toute sorte ? Plus aucune retenue dans le langage, plus de sujet tabou ; on peut tout dire et tout entendre, le téléspectateur devenant de plus en plus friand de détails et d’images concernant la vie privée. Certains concepts ont heureusement été rapidement abandonnés, mais il subsiste une forte tendance à tout observer, répéter et à tout juger. Probablement que la recherche d’une certaine presse de sujets qui font vendre a amplifié le phénomène.

Mais ne devons-nous pas résister à cette mode si destructrice pour l’être humain ?

Je vous renvoie, en page 7, à un conte dont je n’ai pas retrouvé l’auteur : Oiseaux blancs et oiseaux noirs qui illustre, de façon imagée, les méfaits des pensées négatives et les bienfaits des pensées positives.

Pour nous aider également dans cette réflexion, voici quelques citations :

 « Nos jugements sont d’autant plus sévères que notre esprit est étroit.« – (Bertrand Vac ; Mes pensées profondes – 1967).

« Le jugement d’un seul n’est pas la loi de tous.« – (Jean-Baptiste Gresset ; Le méchant, IV, 4 – 1745).

« La critique est permise, sans doute ; mais la critique injuste mérite un châtiment ;
Et sa vraie punition est de voir la gloire de ceux qu’elle attaque. »
(Voltaire ; Lettre à l’Académie Française, le 4 mars 1771).

« La critique est le cancer du cœur. »- (Mère Teresa ; Une pensée par jour avec Mère Teresa – 2005).

Toutefois, chères lectrices et chers lecteurs, sachez que je ne serai pas contrarié si cet édito suscite de votre part de judicieuses critiques, car il est également dit dans la bible : « Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse » (col. 3-16).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *