La joie

Afin de redonner la parole à une dame (cela fait plusieurs fois que des hommes s’accaparent cette rubrique), c’est une poétesse de Dommartin (Rhône) que nous vous présentons aujourd’hui Marie-Claire Melchior et son poème …

 

LA JOIE

 

Entre deux pavés gris, tout au fond de ma cour,

Dans un coin dédaigné par la chaude lumière,

Apparaît chaque année une rose trémière

Qui grandit, opiniâtre, un peu plus chaque jour.

 

Humble petite graine offerte par le vent,

Elle a fait son logis d’un terrain de famine,

Puis à l’insu de tous osa prendre racine

Près d’un mur qu’un ballon vient frapper trop souvent,

 

Il est des êtres purs dont le cœur valeureux

A reçu pour toujours l’empreinte de la joie.

C’est un état de grâce, un vrai don qui s’emploie

A trouver et donner le secret d’être heureux.

 

Sans doute ont-ils leur lot de souci, de malheur…

Pour eux, comme pour tous, la vie est une friche

Dont le terreau douteux n’est pas toujours bien riche,

Mais on y voit éclore une sublime fleur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *