Parler à Dieu !

Toute personne à un moment de sa vie peut être amenée à parler à Dieu et ce, peut-être, de la manière la plus simple : « Dieu qui es-tu ? ».

Toutes les religions invitent leurs adeptes à prier, à méditer, à rentrer dans son for intérieur et à rejoindre en esprit son créateur. Pour nous chrétiens, que veut dire prier ? Comment prier ?

La prière est une conversation en tête à tête avec notre Dieu. Certains pourraient nous dire que Dieu est absent, lointain ou inaccessible ; c’est oublier qu’Il est plus proche que nous le pensons, Il est au cœur de nos vies car c’est Lui notre vie et quand nous voulons bien lui accorder un petit instant dans nos occupations quotidiennes, Il est là bien vivant dans notre dialogue avec Lui. Si nous ne Le voyons pas et ne L’entendons pas, Lui nous voit et nous entend.

L’art de la prière est de nous exprimer et de savoir comprendre en retour ce que Dieu veut nous dire. Bien sûr, Dieu ne parle pas comme un humain mais Il se fait comprendre dans la réflexion que nous pouvons avoir dans les détails de notre vie et dans le sens général qui parfois s’impose à nous. Un évènement particulier, une parole peuvent être des réponses à l’expression de nos prières. C’est dans la foi et la prière que nous pourrons discerner à la fois la présence de Dieu et Sa réponse à nos préoccupations. On comprend mieux, ainsi, l’importance de la méditation qui nous permet de découvrir comment Dieu est présent dans nos vies.

Que doit contenir notre prière ? TOUT ! Elle doit d’abord être l’expression de notre gratitude pour la vie reçue, pour tous les bienfaits dont nous bénéficions. Nous pouvons demander des bienfaits particuliers pour des personnes que nous pensons en difficultés matérielles ou de santé, pour le monde qui a bien besoin de l’Esprit de paix de Dieu et ensuite pour nous-mêmes pour des raisons louables allant dans le sens de la vie qui se doit d’être remplie d’amour partagé et non d’égoïsme.

On ne peut pas demander n’importe quoi à Dieu, dans ce cas c’est certain notre prière sera vaine et sans retour. Je vous invite à méditer sur l’extrait du texte suivant tiré du livre « Pourquoi aller à l’église » de Timothy Radcliffe, ancien Grand Maître de l’Ordre des Pêcheurs Dominicains :

Jésus nous exhorte à demander :

« Demandez et vous recevrez ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira » (Mt 7,7).

Il faut que nous devenions de plus en plus pressants. On commence par demander et si ça ne marche pas, il faut insister et, finalement, peut-être, il va falloir tambouriner sur les portes du ciel.

Dieu pourrait fort bien ne pas donner si nous nous bornons à demander par habitude, mécaniquement. Il veut nous voir demander passionnément ! Il ne s’agit pas de mettre la pression sur Dieu. C’est impossible. Nous ne prions pas pour changer l’attitude de Dieu à notre égard mais pour changer notre attitude vis-à-vis de Dieu.

Dieu est éternel et par conséquent la totalité du temps lui est présente. Si nous prions pour réussir un examen ce n’est pas dans l’espoir de changer son intention antérieure, ce n’est pas pour mettre la pression sur Dieu et que tout à coup il remplisse le cœur de l’examinateur de bienveillance à notre égard. Dieu est éternel et savait donc de toute éternité que nous allions prier pour réussir cet examen et savait aussi si oui ou non nous le réussirions.

Nous ne prions pas dans le but de manipuler l’histoire et de la plier à notre volonté mais parce que Dieu souhaite que nous recevions les choses comme répondant à nos prières et donc, les reconnaissions comme des dons.

Si je prie pour une belle journée pour aller pique-niquer et qu’il fait beau mes yeux seront prêts à y voir un don de Dieu. Ce n’est, bien entendu, pas plus un don que l’autre belle journée pour laquelle je n’avais pas prié.

Toute bonne chose est un don mais la prière ouvre mes yeux à sa dimension de don.

Le monde réel est créé c’est-à-dire donné par Dieu à chaque instant, prier pour obtenir quelque chose c’est simplement reconnaître un état de fait. Recevoir les choses en réponse à une prière c’est reconnaître les recevoir de Dieu comme une grâce donnée. Toutes les prières tendent vers un seul but, notre bonheur en Dieu car il désire que tout ce qu’il a créé parvienne à son plein épanouissement. Il ne nous créerait pas avec des désirs qui, au final, seraient insatisfaits.

Saint Augustin disait : la vie entière d’un bon chrétien n’est qu’un saint désir !

La prière nous ouvre à l’espérance, espérance dans le quotidien de nos vies, dans la vie éternelle. Quand nos prières sont exaucées, c’est pour que grandisse notre confiance en Dieu le donateur de bonnes choses et en dernière instance de Lui-même, dans nos vies, dans l’Eucharistie ».

A la lumière de cette méditation :

  • remercions le Père pour son amour inconditionnel d’où proviennent toutes les grâces que nous recevons,
  • remercions le Père qui nous a donné son Fils Jésus qui nous dit « si tu savais le don de Dieu » !
  • remercions Jésus qui nous a donné l’Eucharistie, présence vivante et permanente de Dieu parmi les hommes,
  • remercions l’Esprit Saint qui nous aide à prier, à demander et à rendre grâce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *