Jeux et confinement

Comme vous le savez tous, l’épidémie due au coronavirus a entraîné, dans de nombreux pays la mise en place d’une période appelée « de confinement » ; la meilleure solution pour éviter la propagation de ce sacré virus était donc de « rester chez soi » !

Pendant cette période, le temps a semblé long, parfois même très long, à certains. Aussi pour tromper l’ennui, que l’on soit en couple ou en famille, beaucoup d’entre nous ont eu la bonne idée de ressortir le bon vieux jeu de société…

La star incontestée de ces jeux que l’on peut qualifier d’anciens, je préfère « classiques », est sans conteste le « Scrabble », auquel on peut jouer à deux, trois ou quatre et qui propose d’infinies combinaisons ; les parties sont relativement brèves et, même si la chance joue un rôle non négligeable, c’est un jeu qui fait appel à la fois à la culture et à la stratégie. Bien sûr, ce jeu de lettres n’est pas le seul à avoir été sorti des placards ; on a retrouvé aussi le bon vieux « Monopoly », le « Mille bornes », les jeux de cartes classiques, belote, tarot, rami, etc.

Certains aussi se sont lancés dans la création de jeux, ces propositions ont éclaté sur Internet. On a vu ainsi fleurir des doble, memory, …, à fabriquer soi-même, en plus, comme le spécifiait la notice : « quand le jeu a été créé, il vous reste à le tester… », ce qui n’est pas faux !

Un autre jeu qui a fait sensation, cette fois surtout à l’intention des enfants, c’est le « petit bac » : on choisit une lettre et il faut trouver dans un temps imparti, un objet, un animal, un pays, …, commençant par cette lettre, une activité très appréciée des petits !

Il faut noter que pendant ce confinement les ventes de jeux ont explosé ; selon une agence américaine, elles auraient augmenté de 80 % et près de 40 % de nos compatriotes ont déclaré avoir joué plus souvent que d’habitude aux jeux de société.

Mais ces jeux que l’on peut qualifier de « sur table » ne sont pas les seuls à avoir été mis à la disposition des confinés, les jeux « vidéos » ont eux aussi connu une très grande expansion. Chez Darty, on estime que leur vente a été multipliée par dix, incroyable, non ?

Qui n’a pas dans son entourage, un adepte de « Call of duty » ou de « football Manager » ? Mais il existe un si grand nombre de ces jeux, qui rencontrent beaucoup de succès auprès des jeunes et…des moins jeunes, qu’il est impossible ici des les citer.

D’ailleurs, si les jeux vidéos ont longtemps été mis à l’index par l’OMS qui avait été jusqu’à mettre l’addiction à ces jeux sur la liste des maladies mentales, on constate aujourd’hui que cette même organisation estime que ces jeux permettent de faire passer des messages de prévention, entre autres l’observation des mesures de sécurité et l’hygiène des mains.

A côté de ces « video games », il existe aussi de nombreuses applications qui permettent d’être en contact avec amis et famille via un appel vidéo (WhatsApp, FaceTime, Facebook, Hangout, Zoom, …). De cette façon, on peut partager toutes sortes de jeux, mimes, quiz de toutes sortes, musique, cinéma, histoire, géographie…presque comme si l’on se trouvait dans la même pièce.

Pour finir avec les loisirs sur écran, on notera qu’il existe des versions en ligne de Scrabble ; on peut très bien y jouer via une des applications citées plus haut, il en est de même pour le « Trivial pursuit », « Puissance Quatre », etc.

Comme vous voyez, et vous en avez peut-être fait vous-même l’expérience, si ce confinement a été une période bien difficile pour beaucoup, elle a tout de même permis de renouer avec des pratiques conviviales un peu oubliées, persisteront-elles ?

Une pensée sur “Jeux et confinement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *