Et alors ? … Aujourd’hui, où en est-on ?

Il y a deux mille ans, Dieu, en la personne de Jésus, le Christ, est venu nous faire découvrir combien Il nous aime, combien Il tient à nous, combien Il croit en chaque homme et en chaque femme. Il nous a expliqué comment devenir enfant de Dieu, pour cela relisons l’Évangile de Jean (1, 12) : « On ne naît pas enfant de Dieu on le devient en croyant en Lui et en recevant sa Parole ».

À cause de son enseignement, de ses paroles et de ses actions, Il a été arrêté, accusé de blasphème, rejeté par les autorités religieuses du temple de Jérusalem puis jugé et condamné à mort par les Romains pour un pseudo motif politique. Dieu le Père, en ressuscitant Jésus, lui apporte son crédit. Il justifie toute l’œuvre du Christ, tout ce qu’Il a dit et tout ce qu’Il a fait.

Et alors ? … Aujourd’hui où en est-on ? Est-ce que cette bonne nouvelle a changé quelque chose dans nos vies ? Jésus nous a-t-Il transformés ou bien son enseignement est-il resté stérile ? En ce temps pascal, en toute simplicité, méditons sur les béatitudes de l’Évangile de Matthieu (5, 3-13). Par ces paroles, Jésus nous invite à transformer nos vies. Bienheureux serons-nous alors !

Pour ce temps de réflexion, je vous propose une autre version des béatitudes, celles-là, écrites dans l’air du temps d’aujourd’hui. Si vous voyagez jusqu’à Issoire (Puy de Dôme), peut-être les trouverez-vous dans l’abbatiale Saint-Austremoine. Quels échos peuvent-elles avoir dans notre quotidien ? Dieu n’est pas sans humour et avec un peu de malice bienveillante, nous pouvons faire de grandes choses.

Les béatitudes de notre temps :

  • bienheureux ceux qui savent rire d’eux-mêmes, ils n’ont pas fini de s’amuser !
  • bienheureux ceux qui savent distinguer une montagne d’une taupinière, il leur sera épargné bien des tracas !
  • bienheureux ceux qui sont capables de se reposer et de dormir sans chercher d’excuses, ils deviendront sages !
  • bienheureux ceux qui savent se taire et écouter, ils apprendront des choses nouvelles !
  • bienheureux ceux qui sont assez intelligents pour ne pas se prendre au sérieux, ils seront appréciés de leur entourage !
  • bienheureux ceux qui sont attentifs à l’appel des autres, sans toutefois se sentir indispensables, ils seront semeurs de joie !
  • bienheureux êtes-vous si vous savez regarder sérieusement les petites choses et paisiblement les choses sérieuses, vous irez loin dans la vie !
  • bienheureux êtes-vous si vous savez admirer un sourire et oublier une grimace, votre route sera ensoleillée !
  • bienheureux êtes-vous si vous êtes capables de toujours interpréter avec bienveillance les attitudes d’autrui, même si les apparences sont contraires, vous passerez pour des naïfs mais la charité est à ce prix !
  • bienheureux ceux qui pensent avant d’agir et qui prient avant de penser, ils éviteront bien des bêtises !
  • bienheureux surtout, vous qui savez reconnaître le Seigneur en ceux que vous rencontrez, vous avez trouvé la vraie lumière et la véritable sagesse !

Yves Corvisy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *