Mai 2012 : LE TRAVAIL : UN VASTE CHANTIER

Depuis plusieurs années déjà, le mois de mai commence par une journée consacrée à la réflexion sur le travail et son importance dans l’œuvre créatrice de Dieu. L’Eglise depuis 1955 nous invite à fêter le 1er mai saint Joseph travailleur.

J’estime qu’une telle journée de prière et de réflexion me parait très importante et devrait nous aider à trouver des réponses aux nombreux problèmes que pose aujourd’hui le travail dans notre monde.

Il faut aimer le travail. Et dans ce domaine, ce ne sont pas des modèles qui manquent. Que ce soit dans les saintes écritures ou dans l’histoire de notre pays ou dans celle de nos familles, les exemples d’hommes et de femmes dont le labeur nous inspire et nous fascine, sont nombreux.

Je reconnais que le travail n’est pas toujours une réussite. Il y a parfois des ratés. Mais que de réalisations et même de très grandes réussites sorties des mains et de l’intelligence des hommes. Dieu a confié sa création à l’homme. Une création qui est comme un chantier énorme et aux lois pas toujours évidentes. Mais depuis plus de deux mille ans, des travailleurs se mobilisent et se dévouent à comprendre la création, à la transformer et lui faire produire le meilleur d’elle-même. C’est ainsi que le travail devient créateur de richesse dans un monde où la pauvreté malheureusement plonge encore une bonne partie de l’humanité dans le désespoir et une sorte d’angoisse quasi permanente. Mais pour que le travail puisse créer cette richesse pour tous, il faut qu’il soit établi et géré suivant des principes clairs qui respectent la justice et l’équité.

A travers l’histoire de notre humanité, le travail a connu et connaît encore de multiples visages : des beaux visages, mais aussi des visages blessés et abandonnés à leur sort. Notre devoir aujourd’hui est de reconnaître ce déséquilibre et d’essayer de le corriger en accordant au travail la place qui lui revient dans l’œuvre de la création. Nous pourrons alors espérer que la personne humaine pourra profiter de son travail pour accéder à la dignité et répondre de ce fait à sa vocation de l’être créé à l’image de Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *