Un village

Mme Colette Laurent, qui réside près de Royan, appartient depuis fort longtemps à l’Académie de la Poésie française, dont elle est un membre éminent.

Son poème « Un village », que nous vous présentons aujourd’hui, aborde un sujet connu de tous : la désertification des campagnes…

 

UN VILLAGE

 

C’est une vieille église au clocher vermoulu

Qui craque doucement lorsque sonne la cloche,

Tintement fatigué qui, dans l’air, s’effiloche

En nous parlant d’un temps à jamais révolu.

 

Le vent, sur le parvis, forme des tourbillons,

Le village s’endort autour de la fontaine.

Les jeunes sont partis pour la ville lointaine

Attirés par ses feux comme des papillons.

 

Plus de rires d’enfants pour égayer les cours.

Seuls, quelques anciens lui sont encor fidèles

Attachés à leur sol, leurs aïeux pour modèles,

Ils attendront, passifs, que s’achèvent leurs jours.

 

Il est des vérités qu’il faut bien découvrir !

On sait qu’un peu partout le fait se banalise.

Faute de pratiquants, demain la vieille église

Fermera son portail pour ne plus le rouvrir.

 

La cloche se taira. Comme un corps affaibli

Privé de sang nouveau pour lui rendre sa flamme,

Le village souffrant d’avoir perdu son âme

Malgré tout son passé plongera dans l’oubli.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *