Editorial de l’été 2014 : Quand l’été revient

Il suffit d’un rayon de soleil pour que le monde prenne un nouveau visage. Les vêtements légers et colorés ont remplacé les lourds habits austères, les mines sévères et pressées ont fait place aux sourires éclatants des flâneurs. Oubliés les nuages pesants, les vents glacés, les pluies qui transpercent les corps et les âmes ! Autour de nous les fenêtres s’ouvrent, villes et villages sont en fête, kermesses et réjouissances multiples se succèdent, on danse, on chante, on vit.

Entre solstice de juin et équinoxe de septembre, un temps nous est accordé pour réchauffer nos corps et nos cœurs. Le grain de blé qui avait été jeté en terre va bientôt donner de beaux épis dorés chargés de fruits qui deviendront du pain frais et croustillant, nourriture qui ouvre à la vie. Les vignes offrent leurs grappes au soleil pour qu’il fasse grossir les raisins jusqu’à maturité. En ces longues journées offertes, qui songerait seulement à dormir ? Combien tout semble beau et bon aussitôt que les rayons bienfaisants éclairent nos rues et nos places ! Lorsque Dieu commença à créer le monde, il sépara les ténèbres de la lumière, puis il plaça un grand luminaire pour présider au jour. “ Et Dieu vit que cela était bon. ”

Puissions-nous, en ce mois de juin, nous extasier avec autant de simplicité que Dieu devant cette merveille qui nous éblouit plus longuement que durant d’autres mois. Puissions-nous aussi nous laisser envahir de cette chaleur qui est puissance de vie et contribuer à la répandre partout autour de nous. L’été passe vite, attrapons-le avec enthousiasme, sinon il va fuir.

Bon été à tous et bon repos !

P. Patrick Fournier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *