La tension

Commençons par un peu d’humour.

Car c’est la fête du printemps,

le mois de mai, mois des amours.

Ne s’en verra pas mécontent

 

Voici donc de M.Henri Tomas, un poème de saison que j’emprunte à la revue « l’Albatros » éditée par « l’Académie de la Poésie française » :

 

La tension

 

Tu pourrais, m’a-t-on dit, en allant sur la toile

Sur un site choisi rencontrer l’âme sœur.

Alors, cœur guilleret, tête dans les étoiles

J’ai aussitôt surfé sur mon ordinateur.

 

Elle est vraiment sympa mon interlocutrice

Me parle de ses goûts, de sa vie, son présent ;

« Je suis, encore un temps, toubib en exercice

J’aime pour m’évader poésie et roman ».

 

Après plusieurs soirées d’approches virtuelles

Où l’on se racontait avec beaucoup de tact,

Nous sommes convenus d’une entrevue réelle

De simple courtoisie, un timide contact.

 

Je pensais qu’elle était froide comme le marbre

Quand tout près de son corps, lui dire j’ai osé

« On n’est plus sur l’écran et beau fruit sur votre arbre

Je voudrais bien cueillir un tout petit baiser ».

 

« Oubliés le clavier, les rencontres en ligne,

Même si médecin, j’ai beaucoup de pudeur,

J’aime bien constater, tout en restant très digne,

Qu’un homme me désire et qu’il est plein d’ardeur ».

 

Quand j’ai senti soudain sa main très amicale

Tester la fermeté de ma tendre intention,

Elle a dit « Dans l’amour ou l’action médicale »

Faut toujours commencer par prendre la … tension ».

Henri Tomas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.