La généreuse

Cousine de l’ancien Président de la République, madame Pierrette Champon Chirac est une excellente poétesse classique qui maitrise très bien les formes fixes chères aux auteurs de la Pléïade, tel ce rondeau qui exalte la femme :

La femme, une étrange personne
Dont le comportement étonne :
On pourrait tout lui demander,
Elle ne sait pas refuser.
Ne serait-elle pas trop bonne ?
Quand on la blesse elle pardonne,
Lance un sourire de madone
Plutôt que de se révolter,
La femme.
Plus forte qu’on ne le soupçonne,
Car malgré tout, elle raisonne,
Fin stratège pour résister,
Sa force elle va la puiser
Dans l’amour puissant qu’elle donne,
La femme.

Pierrette Champon Chirac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *