Anne Laporte, adjointe en pastorale de l’établissement catholique d’enseignement sous contrat école et collège Mercier Saint Paul à Meulan

Nous sommes allés à la rencontre d’Anne Laporte, nouvellement recrutée comme adjointe en Pastorale pour l’ensemble de l’Etablissement Mercier Saint Paul.

 

Comme de coutume, nous demandons à la personne interviewée de se présenter afin que nos lecteurs la connaissent mieux.

Je m’appelle Anne Laporte, j’ai 43 ans, je suis mariée et j’ai trois enfants, deux filles et un garçon, dont deux étudiants. J’habite Triel. J’ai suivi une formation en communication d’entreprise. De plus, je suis très investie sur ma paroisse à Triel : membre de l’EAP (Equipe d’animation paroissiale) durant quatre ans avec le père Matthieu Berger, puis responsable de l’aumônerie de l’enseignement public durant trois ans. J’ai vécu de nombreuses expériences auprès des jeunes en particulier des camps spi et deux mois de stage au centre San Lorenzo de Rome pour les JMJ de l’an 2000.

Comment êtes-vous arrivée à Mercier Saint Paul ?

J’ai eu connaissance par une amie de la création de ce poste d’adjointe en pastorale, en décembre 2021. J’ai tout de suite pensé que ce poste d’encadrement auprès des élèves et du personnel me convenait parfaitement. En effet, pour moi il est important que cette mission soit reconnue et que l’établissement la soutienne. J’ai donc postulé et j’ai été retenue pour ma plus grande joie. J’ai pris mes fonctions dès ce mois d’avril. Cela m’a permis de découvrir l’ensemble scolaire Mercier Saint Paul qui est chargé d’histoire, de faire la connaissance des chefs d’établissement, des professeurs, du personnel administratif et des élèves ; j’en profite pour les remercier de leur accueil. Bien sûr, je n’oublie pas sœur Anne-Claire avec laquelle je fais équipe au collège et qui m’est d’un réel soutien.

Pouvez-vous nous préciser votre mission ?

  • j’ai en charge, tout d’abord, avec une petite équipe, des cours d’une heure trente, de culture humaine et religieuse pour les classes de 6ème, 5ème et 4ème. Nous abordons des questions sur le comportement en société et nous échangeons sur des sujets importants qui aident à la construction de ces adultes en devenir ;
  • mon rôle est également de proposer des préparations aux sacrements et démarches chrétiennesen lien avec les prêtres référents, le père Eric Duverdier pour l’école et le père Gaël Jacob pour le collège : baptême, première communion, profession de foi, sachant que la confirmation est préparée sur le secteur paroissial ;
  • je m’occupe aussi des temps d’aumônerie pour tous les élèves qui le souhaitent. La présence du père Gaël Jacob, prêtre référent du collège, tous les vendredis à 12 h 30 permet aux élèves d’échanger et de poser des questions mais aussi parfois de vivre la messe ;
  • enfin, j’organise des temps forts tout au long de l’année : tout d’abord la messe de rentrée, puis emmener tous les jeunes à Chartres le 13 septembre pour leur faire découvrir la congrégation des sœurs de Saint-Paul, visiter la cathédrale mais aussi participer une activité ludique comme de l’accrobranche.

On prévoit, début février avec le père Gaël, une pause spirituelle avec les professeurs « sur les pas de sainte Geneviève ». Un autre projet est de participer au pèlerinage diocésain des collégiens, aux vacances de Pâques.

Votre mission est donc très vaste et couvre un domaine qui n’est pas facile, la dimension humaine, culturelle et spirituelle de l’enfant ou du jeune. Pouvez-vous nous indiquer vos axes principaux ?

Tout d’abord, il faut rappeler que notre ensemble scolaire Mercier Saint Paul est placé à la fois sous la tutelle des sœurs de Saint-Paul de Chartres ainsi que celle du diocèse de Versailles.

Toute ma mission, que je ne peux accomplir seule, s’appuie sur le projet pastoral de l’établissement. Je travaille actuellement à son actualisation, mais en voici les grandes lignes :

« Notre projet d’animation pastorale s’insère dans le projet d’établissement qui lui-même trouve un souffle dans l’esprit de la congrégation des sœurs de Saint-Paul de Chartres et de leurs fondateurs : le père Louis Chauvet et Marie-Anne de Tilly.

L’ensemble scolaire Mercier Saint Paul inscrit sa réflexion et son action en référence à l’Evangile ; c’est pourquoi, dans toutes les propositions faites, nous avons à cœur :

  • d’ACCUEILLIR chaque élève dans son identité propre, sans exclusivité sociale, culturelle, intellectuelle, religieuse ; tous les enfants et tous les jeunes sont accueillis tels qu’ils sont dans un esprit de bienveillance,
  • de SERVIR dans une dynamique tournée vers la charité et l’attention aux plus pauvres,
  • de CELEBRER en révélant les talents de chacun et en fêtant les grands moments liturgiques.

Le rôle de la pastorale est de faire de l’école un lieu animé par l’esprit de l’Evangile afin qu’il irrigue l’ensemble de la vie de l’établissement le projet éducatif inspiré par ce dernier s’actualise ainsi dans le quotidien. Il s’agit donc d’offrir à tous et à chacun la possibilité de découvrir le Christ, c’est-à-dire la première annonce, comme le définit le texte national pour l’orientation de la catéchèse en France. »

Cela se traduit par les missions et projets présentés précédemment en insérant l’Etablissement catholique et ses activités dans la vie de l’Eglise locale, c’est-à-dire diocésaine. Notre projet pastoral souligne également que chaque membre de la communauté éducative est concerné et peut contribuer à l’élan pastoral de l’établissement :

« Au sein de la Communauté éducative, ceux qui le souhaitent peuvent s’engager en prenant part à l’organisation des différents évènements proposés, ainsi la communauté chrétienne de l’ensemble scolaire veille à ce que l’Evangile soit annoncé, vécu et célébré. Ainsi les chefs d’établissement, l’adjointe en pastorale, les prêtres référents, les sœurs de Saint-Paul et les membres de la communauté éducative sont autant de personnes concernées par l’élan pastoral de notre établissement. »

Il nous faut conclure, mais auparavant pouvez-vous nous donner vos impressions, après cette période de découverte et les premières expériences que vous venez de vivre ?

Je voudrais tout d’abord renouveler mes remerciements pour l’accueil que j’ai reçu dès mon arrivée en avril dernier. Je mesure combien les enseignants sont sollicités et sans cesse appelés à des adaptations, que ce soit pour les programmes ou pour les activités liées à notre projet éducatif et pastoral. Je suis pleine d’enthousiasme et de confiance pour l’accomplissement de ma mission car je me sens bien et à ma place sur le plan humain et sur celui de la transmission de la foi, même si j’ai conscience des difficultés auxquelles je serai confrontée.

Pour conclure je voudrais citer un autre passage du projet éducatif : « l’enseignement catholique prend en compte la formation intégrale de la personne par une meilleure connaissance de soi, une meilleure relation à l’autre, la création de lien social, l’ouverture au monde et à la dimension de la personne ».

C’est mon vœu le plus cher de contribuer au développement des enfants et des jeunes et si je peux, de surcroit, accomplir la mission proposée par saint Paul « ce que tu as appris de moi, confie-le à des hommes fidèles capables de l’enseigner à d’autres. »

J’en serais ravie.

(Propos recueillis par Yves Maretheu)

Une pensée sur “Anne Laporte, adjointe en pastorale de l’établissement catholique d’enseignement sous contrat école et collège Mercier Saint Paul à Meulan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *