Gérard Wyrzykowski, président de l’association Clic-Triel (club de l’image cadencée)

Comme vous le savez peut-être, les Echos de Meulan sont désormais mis à disposition gratuitement tous les mois dans six points de distribution à Triel (voir en page 4). Aussi, pour la première fois nous sommes allés à la rencontre d’une association trielloise. Notre choix s’est porté sur CLIC Triel, qui nous a déjà invités à couvrir des évènements (exposition photos, festival de la Coupe Lumière et Gala audiovisuel). Nous sommes donc allés interviewer Gérard Wyrzykowski, son président.

 Bonjour monsieur Wyrzykowski, merci de nous accueillir à la maison des associations de Triel, qui vous reçoit pour vos activités. Tout d’abord rien de bien original, pouvez-vous, après avoir indiqué l’objet de votre association, vous présenter à nos lecteurs et nous expliquer comment vous en êtes devenu président ?

Oui, bien sûr, notre association, comme son nom l’indique est un club de l’image cadencée (CLIC) et pratique donc la photo et l’audiovisuel sous forme de diaporamas sonorisés. En ce qui me concerne, je suis originaire du Pas-de-Calais mais, en 1988, je suis venu travailler à Boulogne-Billancourt comme responsable logistique. L’année suivante avec ma famille, nous nous sommes installés à Triel. J’ai pris ma retraite en 2009. Au forum des associations, j’ai rencontré Jean-Claude Desmonts, alors président de CLIC Triel qui m’a convaincu de m’inscrire au club. Jean-Claude souhaitait passer le relais et c’est Claude Darroux qui a repris la présidence en 2010. Quant à moi, je me suis très vite intégré au groupe, appréciant la qualité des animations et des échanges. Je suis devenu vice-président du club en 2011 et président depuis 2012.

Nous avons vu sur votre site que CLIC Triel a une longue histoire. Pouvez-vous nous la résumer ?

Le club est né le 20 octobre 1955. A ce titre, il est l’une des plus anciennes associations de Triel. C’était le Photo Ciné Club de Triel et des environs jusqu’en 1979. Dans les années 80, la section cinéma tombe en désuétude et plusieurs membres du club décident de créer une section diaporamas pour projeter les diapositives sur grand écran. C’est à partir des années 2000 que l’association prend le nom de CLIC Triel et affirme son orientation vers l’audiovisuel.

En 2005, le passage de l’argentique au numérique va marquer un tournant important avec l’abandon de la traditionnelle diapositive. Ce ne sera pas simple car chacun des membres devra se former à l’informatique et au traitement de l’image numérique. Les séances de formation se sont adaptées aux nouvelles technologies. Aujourd’hui, une quarantaine d’adhérents participent régulièrement aux séances et ils viennent principalement de Vernouillet, Verneuil, Andrésy, Vaux et Triel.

Pouvez-vous nous expliquer qui anime les formations et comment l’association fonctionne ?

Nous avons deux activités principales : la photo et l’audiovisuel. Régis Drevon anime la section photo. Il est à la retraite. Ancien photographe professionnel, il assurait la direction technique d’un laboratoire parisien dont les clients étaient des agences de publicité et clients directs : Chanel, Dior, Saint Laurent, etc. Il anime cette activité avec Alain Mévellec, membre du bureau, qui assure la jonction avec la Fédération Photographique de France (FPF). Alain est également commissaire images projetées de l’UR 15 (Union Régionale nord-ouest de Paris). A ce jour, vingt membres du club sont adhérents et peuvent participer aux concours photos organisés par la FPF. Il a également mis en place au sein du club des mini-concours internes autour de deux thèmes. Les images reçues sont soumises au vote des membres présents et les photos gagnantes sont publiées sur notre site.

Philippe Masson, « diaporamiste » confirmé, anime la section audiovisuelle.

Nous proposons deux soirées d’animation : les lundis et vendredis de 20 h à 22 h à la maison des associations, 44 rue des Créneaux à Triel. Un planning des activités est établi chaque année avec, en principe, la photo les lundis et l’audiovisuel les vendredis.

Voici les thèmes abordés :

  • introduction générale à la photo,
  • critique photo, différents modes de prise de vue,
  • mode manuel, RAW, JPEG…,
  • atelier portrait, éclairage,
  • atelier macrophotographie,
  • technique d’éclairage,
  • aide à la réalisation de montages audiovisuels,
  • insertion d’une bande son et d’une vidéo dans un montage audiovisuel,
  • sensibilisation à l’esthétique de l’image,
  • discussions autour de l’aspect artistique de photographies et des montages audiovisuels des membres.

A ces activités s’ajoutent les principaux événements du club :

  • les forums associations de Vernouillet, Verneuil et Triel, en septembre, pour présenter le club et accueillir de nouveaux membres,
  • le gala audiovisuel de novembre : florilège de petits montages créés par les membres du club et douze montages sélectionnés sur des thèmes variés en compétition pour obtenir le prix du public ; un entracte convivial avec pâtisseries faites maison et boissons permet les échanges ;
  • l’exposition photo qui, en 2020, aura lieu du 6 au 10 mai, salle Grelbin à Triel. Chaque auteur choisit son thème et présente huit photos. Un comité conseille et sélectionne les auteurs qui seront exposés. Cent vingt photos sont présentées et nous exposons aussi les photos d’un invité d’honneur. Le public vote pour la plus belle photo et le meilleur thème ;
  • la coupe Lumière qui est un festival international de créations audiovisuelles. Le prochain aura lieu le 6 juin au théâtre Octave Mirbeau de Triel ; tous les « diaporamistes » sont informés des conditions de participation. Nous recevons environ soixante-dix montages provenant du monde entier : Belgique, Pays-Bas, Italie, Afrique du sud, Australie, etc. Un jury composé de trois personnes visionne tous les montages reçus et établit un classement en fonction d’une grille d’évaluation.

Douze trophées sont remis : grand prix de la coupe Lumière, le 2ème, le 3ème, prix du meilleur scénario, de la meilleure bande son, originalité, humour, image, créativité et prix de la ville de Triel et le prix du public.

CLIC Triel est devenu une référence dans le monde du court métrage photographique. J’invite vos lecteurs à assister à notre gala le 6 juin prochain (entrée gratuite) Sur notre site La Coupe Lumiere, vous pouvez visionner plusieurs montages primés les années précédentes.

Cela fait une année bien remplie, mais pouvez-vous indiquer à nos lecteurs s’il y a un profil type pour venir rejoindre votre association ?

Oui effectivement, l’année est bien remplie. Pour éclairer vos lecteurs, je dirais qu’à la base il faut aimer la photo, connaître son appareil, avoir des notions informatiques pour transférer vos photos sur un ordinateur et effectuer des retouches. Il faut consacrer du temps pour prendre des photos. On fait ensuite progresser nos membres en projetant leur travail et en échangeant nos critiques.

Proposez-vous à vos membres une approche spécifique pour la réalisation des vidéos ?

Non pas vraiment. Mais pour réaliser un montage audiovisuel, il faut nécessairement des photos sur un thème choisi en élaborant éventuellement un scénario, des commentaires, de la musique et peut-être des bruitages.

Avez-vous d’autres éléments à évoquer concernant vos activités ?

Oui, je voudrais rassurer vos lecteurs sur le coût de nos activités. Nous avons fixé la cotisation à 50 € par an pour un adulte et 25 € pour les moins de 25 ans. Je voudrais également évoquer d’autres activités conviviales auxquelles nous sommes attachés : galette des rois, repas avec les conjoints, etc.

Effectivement, nous sommes venus à trois reprises : exposition photos, diaporamas et gala de la Coupe Lumière et nous avons ressenti l’accueil et la convivialité au sein de votre club. Nous avons également été frappés par la qualité des travaux présentés. Pour conclure, avez-vous des orientations ou des projets que vous souhaitez développer ?

Nous souhaitons intensifier nos échanges interclubs et inciter les jeunes à nous rejoindre en leur offrant des tarifs réduits. Je voudrais profiter de cette interview pour remercier la municipalité qui met grâcieusement à notre disposition les locaux dont nous avons besoin pour nos activités, l’exposition photos et les galas.

Un grand merci pour votre disponibilité et un grand bravo pour la longévité, la qualité, le dynamisme et la convivialité que l’on rencontre à CLIC Triel. Nous aurons à cœur de relayer dans nos pages les événements que vous organisez, en étant, bien sûr, ouverts à toutes les autres associations de Triel, l’une de nos vocations étant de soutenir la vie associative de notre secteur.

Propos recueillis par Yves Maretheu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *